Le monde caché d'Anea
Fermeture du forum?

Le monde caché d'Anea

Vous voilà emprisonnés sur Anea en ayant oublié votre passé. Comment vivrez-vous dans cette nouvelle vie?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un regard d'ange. (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Ven 16 Mar - 22:34

Il me prit dans ses bras, et m'emmena au sommet de l'arbre.
Le paysage d'ici était magnifique. Je ne me lassais pas de cette vu.
La réaction de l'ange me fis rire. Il était aussi émerveillé que moi.
Je m'assis sur une branche, le tirant vers moi pour qu'il fasse la même chose.
Je lui expliquer les différent endroit, en gros, de la foret.

-La bas, il y a une cascade ou j'aime aller, par la bas, la foret profonde commence et..., j'indiquais un endroit du doigt, las bas c'est la citée Elfique, la ou je vis.

Je restais silencieuse un moment. Le soleil commencer a se coucher. Je ne m'étais pas rendu compte qu'il était aussi tard.
Je sortis mon poignard, et couper une mèche de mes long cheveux blond dorée, je l'attachais avec une corde de cuir qui me servait de bracelet, et lui mis le tout dans la main.

-C'est un souvenir, comme ça tu ne m'oubliera pas.

Au fond de moi j'espérais presque qu'il me suive, ou qu'il vienne me chercher chez moi, pour m'emmener voir les étoiles. Mais il ne devait pas être attacher a moi en aussi peu de temps.
Je ne voulais pas que les adieux soit trop longs, ils en sont d'autant plus douloureux. Je descendis de l'arbre aussi agilement et rapidement qu'un écureuil, grimpais sur Aquarelle et parti au grand galop.
Je fus vite rentré, je m'occuper de ma jument avant de la mettre au box la mangeoire pleine, puis rentrés chez moi.
Je ne dis pas bonjour a ma mère, qui devait faire un écrit de la réunion, et allait directement dans ma chambre avec un fruit.
Je ne le mangeais pas.
Je n'avais pas faim.
Je pensais encore a l'ange.
Isildorïn.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 9:48

Lorsque la voix de Leslii vacilla un peu. Et qu'elle sortie son poignard, cela m'étonna. Quand elle me remit son cadeau je ne su quoi dire. J'aurais aimé la prendre dans mes bras. Mais la branche ne permettait pas ça.
Elle me remit le cadeau qui valait certainement beaucoup à ses yeux. Une mèche de cheveux d'Elfe. Entourée sur un bracelet. C'était un cadeau unique. D'une valeur très rare, et à la signification profonde.
Je le garderais sur lui tout le temps. Des larmes cristallines s'échappèrent quand elle partie sans prévenir, glissant entre les branches, belle et agile Se chevelure la suivant, tel le soleil qui illuminait toujours mon cœur. Et qui rayonnait sur mon poignet, maintenant entouré du bracelet et de la mèche de cheveux blonds dorés.

Je ne pouvais pas la laisser partir comme ça. J'aurais moi aussi aimé lui faire un cadeau. En y repensant, elle avait eut la petite fleur bleue. Mais était-ce vraiment suffisant ? N'allait-t-elle pas m'oublier? Non je ne pense pas qu'elle m'oublie. Pas si je pense toujours à elle.
Elle devait être déjà à la Cité Elfique. L'endroit qu'elle m'avait montré. Comme pour m'indiquer de la suivre. Ce que j'aurais fait avec joie.
Je me surpris à penser cela. Peut être qu'elle n'avait désigner sa cité que pour me montrer l'étendue du pouvoir Elfique.
Mais non. J'en étais certain. Elle n'était pas comme les conseillers dont elle me parlait.

Mes ailes se déployèrent contrastée face au Soleil. Le Regard dirigé vers la Cité Elfique, je décollais majestueusement.
Je ne t'oublierais pas, Leslii.
Son prénom retenti dans mon âme comme un frisson.
Les ailes puissantes me menèrent rapidement au devant de la cité.
Mais ou habitait-elle. C'était si grand. Et je pense que les Anges n'étaient peut être pas apprécier. Je repliais mes ailes au maximum. Et Fermait les ouverture dans le dos de mon gilet. Un bon observateur, aurait vu l'ouverture possible du gilet pour laisser les ailes se déployer. Mais dans la nuit approchante. Personne ne le remarquerait . Restait mon visage. Maintenant, sans ailes, j'aurais pu être un humain. ET je n'avais pas de capuche. Je fut donc très prudent, très agile. Préférant, même si je savais qui était les Elfes, les toits et les balustrades, agile comme un félin bondissant.

Une grand palais. Une héritière. Oui ça devait être là. Il y avait des gardes partout. J'aurais tous pu les abattre avec mes flèches. Mais ce n'était pas le moment de déclencher une guerre Elfe/Anges. Glissant contre un mur. Je vis les écuries. Moins gardées déjà.

D'un sprint rapide, je m'engouffrait dans un box en ne cherchant pas trop à savoir si le cheval était dedans. On me frappa dans l'épaule. Je tressaillis et me retourna d'un coup.

-Aquarelle !

Un soupir de bienséance me fit tomber à genoux presque tout content. Si Aquarelle allait bien , Leslii aussi et elle ne devait pas être loin.
Je pris ma ceinture. Ma tunique tenait sans. Et elle était belle. Je voyait bien une ceinture fine d'ange avec la robe blanche et au volant de plume de la jeune Elfe. J'accrochais la ceinture à l'encolure d'Aquarelle qui renifla l'objet en hennissant de contentement tout en léchant la joue de l'ange.

-Oui ma belle je suis là. Je ne sais pas trop comment faire. J'attendrais Leslii ici s'il le faut.

Le cheval fit la moue et désigna de la tête la porte a ufond de l'écurie.

-Aller au palais ? Mais, quelle chambre?

J'eus soudain une idée.

-Merci Aquarelle.
En ouvrant la porte, c'était le local des serviteur. Je pus rapidement voir ou il allait pour mettre un costume de serviteur. Mes ailes serrées contre moi, contre l'épais vêtement d'Elfes que les serviteur arborait.
La veste Verte était pas pratique. Mais Isildorïn s'en fichait. La casquette du Serviteur sur la tête, il s'engagea dans un couloir. Et demanda à un autre serviteur la chambre de Leslii. L'autre fut surpris mais répondit.

Un plateau à la main, avec de la nourriture. Isildorïn toqua à la porte.

-Mademoiselle. Vous n'avez pas manger. Ouvrez moi s'il vous plait.

Il sourit. Il espérait qu'elle ai reconnu sa voix. Franchement différente de celle des Elfes un peu plus grave que la sienne. Il entendit des pas. Son coeur Rempli d'espoir.

Leslii.



Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 10:12

Je rêvasser en regardant les étoiles. Je repenser a ma journée. Assise sur le rebord de la fenêtre je joué avec mon fruit.
Un écureuil passa sur l'arbre face a ma chambre. Il s'arrêta et me regarda. Je lui tendis le fruit qu'il prit avec précaution dans ses petite pattes. Il s'inclina pour me remercia et partit plus haut dans l'arbre.
Mon humeur redevint morose.
Isildorïn me manquais.
Quelqu'un frappa a ma porte. J'avais pourtant ordonné qu'on ne me dérange pas. J'allais dire, agacer, qu'il pouvait partir lorsque la voix qui parla résonna en moi comme une harpe.

-Mademoiselle. Vous n'avez pas manger. Ouvrez moi s'il vous plait.

Isildorïn.
Je me levais, un peu précipitamment. Je respirais un bon coup pour garder une certaine contenance, puis me dirigeais vers la porte.
J'ouvris la porte.
Il était la, même déguisé je l'aurais reconnu entre mille.
Je pris le plateau que j'allais poser sur le bureau en bois, puis pris sa main et le tirais a l'intérieur.
J'hésitais un instant.
Juste un instant.
Je me jetais dans ses bras.

-Isildorïn ! Bon sang, mais qu'est ce que tu fais la ? Et c'est tu que les serviteur ne m'appel pas mademoiselle ?

J'en avais presque les larmes au yeux. Jamais je n'aurais penser qu'il viendrais jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 10:36

https://www.youtube.com/watch?v=JgM5oCE3HYk&feature=related

Un grand sourire , naïf et heureux s'afficha sur mon visage. Je rabaissais mes bras autour d'elle. Tout aussi content de la revoir.

-Isildorïn ! Bon sang, mais qu'est ce que tu fais la ? Et c'est tu que les serviteur ne m'appel pas mademoiselle ?

Dans un petite rire discret, et un soupir content, je lui fit non de la tête. Je ne connaissais pas les pratique des Elfes. Mais cela importait peu, j'avais retrouvé Leslii. Je me décalais un peu. Son câlin m'avait vraiment fait chaud au cœur, et j'aurais pu rester enlacer à elle pendant longtemps.

Une douleur , due aux vêtements trop serrés se fit ressentir dans mon dos. Je m'excusais du regard. Je pense qu'elle le compris. J'enlevais rapidement la veste verte, et le pantalon épais de serviteur. Je posais le tout sur le lit. En faisant attention de les pliés.
Venir jusqu'ici n'avait pas été très facile. Mais je l'avais fait parce que..
Je..

D'un autre frisson, je me retournais vers la Belle Elfe. Il repsensa ua cadeau que le Cheval lui avait bien remis , avant qu'il ne l'oublie sur son encolure.

-Leslii. Je.. euh. je..

J'ai faillis dire une chose mais je pense que ce n'étais pet être pas le moment. Indécis encore, je m'approchais d'elle et lui remis la belle ceinture blanche. A la boucle nacrée.

-C'est ma ceinture. Mais elle t'ira parfaitement. C'est mon cadeau pour.. euh. . notre am..itié. et puis, bah.

Je repris un sourire en frottant ma nuque du revers de ma main.

-C'est joli ici. Mais je préfère la forêt. J'aimerai bien y retourner avec toi. C'était tellement magique cette après midi, tu es..

Elle avait encore les yeux brillants.
Je m’approchais, essuyant doucement des larmes qui allaient couler sur ses joues. Et je la pris contre moi.

-Tu es une personne adorable. Leslii. Ne pleure pas. Je suis là pour toi.

Je rajoutais avec un petit sourire.

-N'est ce pas ? Mademoiselle ?

Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 11:05

Il rit. J'étais tellement heureuse de le voir. Il grimaça de douleurs. Il portais des vêtement elfique. Ses ailes devaient surement être collé, compresser contre son dos. J'eus mal pour lui.
Il retira la veste et le pantalon elfique. Il avait l'air d'aller mieux.
Il se retourna alors vers moi.

-Leslii. Je.. euh. je..

Il me mit une ceinture magnifique dans les mains, elle était blanche, et la boucle était nacrée.

-C'est ma ceinture. Mais elle t'ira parfaitement. C'est mon cadeau pour.. euh. . notre am..itié. et puis, bah. C'est joli ici. Mais je préfère la forêt. J'aimerai bien y retourner avec toi. C'était tellement magique cette après midi, tu es..

Il s'approcha de moi, essuyant mes larmes de joie. Il me pris contre lui.

-Tu es une personne adorable. Leslii. Ne pleure pas. Je suis là pour toi.

Je soupirais d'aise. Je me détachais de ses bras, pris un sac en cuir, mit des affaires dedans, je le cachais dans l'armoire.

-Ne bouge pas.

J'ouvris la porte en grand et user de mon autorité et de mon rang. Ce que je détestais. Mais bon.

-Valet !

Un valet accouru jusque devant ma porte et s'inclina avec un "héritière". Je soupirais d'exaspération.

-Amène moi de quoi manger, tout de suite ! Et tout sa dans un sac en toile et plus vite que ça !

Il partit en courant, s'activant a répondre a mes souhaits. Il revint avec ce que je lui avait demander. Je lui fit un sourire a tomber et lui dis de disposer. Et pour encore mieux lui signifié je lui claquer la porte au nez.
Je fis sortir Isildorïn du placard, lui collant un bisou sur la joue.
Je fini mon sac et ouvrit la fenêtre.

-Emmène moi loin d'ici, au moins pour un temps.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 11:22

Un placard ? Mais je.. CLAK. j'étais déjà dedans. Un tissu duveteux, qui devait être une robe de soirée me fit sourire. Et , là derrière, une robe. enfin. une jupe. A vrai dire. Isildorïn ignorait totalement ce c'était. Une combinaison moulante de combat ? Il s'abaissa dans l'armoire pour ne pas se faire mal. Et tomba sur un truc qui le fit rire intérieurement. Mais il était généralement désintéressé par ce genre de vêtement féminin.

Je ré-apparu hors de l'armoire quand la belle Elfe m'en fit enfin sortir. Elle avait discuter avec le valet, et j'eus un délicat baiser sur la joue. Suivit d'une phrase qui me fit sourire.

Je lui pris la main. Et l’amena vers la grande fenêtre de sa chambre.

-êtes vous prête, noble Princesse à voler dans mes bras? Aussi loin que je puisse vous portez?

Il déploya ses grands ailes blanches argentée. Le regard courageux et téméraire. Le cou tendu et le cœur dévoué. Il resserra sa paume contre celle de Leslii. Il était beau, ainsi. Face à la nuit qui tombait. Face aux étoiles brillantes. C'était à elle de décider.
Mais lui. Il savait déjà qu'il l'aimait. Il aurait tout fait pour que sa princesse des Elfes soit heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 11:44

Il m’amena vers la grande fenêtre de ma chambre.

-êtes vous prête, noble Princesse à voler dans mes bras? Aussi loin que je puisse vous portez?

Après ses mot il déploya ses grandes ailes blanches. Sous la lumière du soir, simplement éclairé par la lune il était très beau.
Je lui souris.

-Oui, puis rajoutais en riant, si je ne suis pas trop lourde pour toi.

Je plongeais mon regard dans le siens, des yeux brillant comme les étoiles.
J'attendais qu'il m’emmène dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 11:55

Je la pris contre moi, et m'élançais dans les airs avec un regards brillant. Digne d'un faucon majestueux. Nous traversâmes les nuages. Filant comme une étoiles au delà des cieux. Je l’amenais vers les Boréales. C'est ainsi que l'on nommaient les aurores nocturnes qui étaient des reflets de lunes dans les nuages, entre Ikra et la Terre.

Mon coeur battait fort. Et il était contre le sien. Beaucoup d'anges auraient déploré mon attitude. Mais après tout, j'avais fuis la cité. Cette cité pleine d'Anges aux idées si controversés.

-Tu es la plus belle des étoiles que l'on m'est donner de voir, Leslii.

Une fine larmes de joie s'envola de l’œil du jeune Ange. Qui arrêta son Vol en haut d'un Rocher. Un rocher surplombant les nuages. Sans doute une falaises abandonnée et oubliée. L'ange déposa délicatement Leslii à ses coté. Et s'assit les genoux contre lui. Face à l'océan de nuages aux couleurs multiples qui s'offraient à eux.

Il tourna et pencha sa tête en regardant la jeune Elfe. Il lui fit un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 13:43

Il me prit contre lui et m'emmena dans les étoiles. C'était si beau, si bon de sentir le vent dans mes cheveux, la sensation d'être un oiseaux. Il m'emmena voir les aurore boréale.

-Tu es la plus belle des étoiles que l'on m'est donner de voir, Leslii.

Je rougis malgré moi.
Il me posa sur un rocher, et s'y assit pour observer les étoiles. A un moment il tourna la tête vers moi et me sourit. Sourire que je lui rendis. Puis hésitante je demander.

-Me montrera tu ton chez toi un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 15:44

https://www.youtube.com/watch?v=fCEjoHQl5BA


Isildorïn eut le regard perçant . Il voyait presque l'endroit d'où il était parti. La fenêtre encore vacillante au gré du vent de la fenêtre de la jeune princesse . Et il sentait encore le doux parfum doré de ses cheveux contre lui lors du vol langoureusement sensuel, quoiqu'on en pensait. Il passa une main dans ses cheveux. Elle venait de lui demander de l'emmener là où il avait grandi. ça ne lui posait pas de problèmes. Il était là, en toute manières prêt pour la protéger si la situation s'envenimait. Isildorïn paraissait soudainement plus sérieux.
Emmener Leslii à Ikra ne le dérangeait pas. IL pensait que ses parents apprécieraient. Qu'ils seraient fiers de lui. Quant aux autres. S'il le fallait il les défierait un par un.
Telle était la société angélique.

L'honneur, la courtoisie, la beauté. La guerre, la vengeance, les défis.
Tant de qualités qui se valaient avec tant de défauts. Comme dans toute sociétés. Comme les humains, mais en un peu plus prononcé. Ikra était encore plus hautes que la falaise ou ils étaient. Isildorïn ne voulait pas que Leslii ne se sente pas bien. L'air était froid. Du moins, une couche était froide. Après cela redevenait un air doux et tempéré.
Il détacha son gilet violet et le mit sur les épaules de l'Elfe. Il savait que la chaleur du gilet lui ferait du bien.
L'Ange , même en chemise ou torse nu, ne craignait pas le froid. Mais les Elfes n'avait pas cette habitude. L'air était vraiment très froid. Il pouvait faire tomber malade gravement Leslii si elle ne se couvrait pas les épaules et le cou. La chemise sans manches, d'un blanc pur de l'ange laissait voir des muscles, beaux, non trop musclé comme certains anges, ni trop flasques. L'Ange se frotta les mains. Et demanda à Leslii s'il pouvait mettre son arc replié, et ses armes dans le sac. Sans ceinture et sans gilet, ils risquaient de tomber.

Il représenta sa main à Leslii. Qui avait évidement compris l'intention d'Isildorïn. Il la serra contre lui. Un bras lui tenant le dos. L'autre lui tenant les jambes aux genoux. L'envol fut digne d'un pégase.
Isildorïn adorait pénétrer dans la couche d'air froide. Une série de frissons grimpa sur son corps.Il semblait voyager réellement dans les étoiles. Il grimpait à l'infini. Enfin. Une lueur apparue.

La Lueur était froide. Nocturne. C'était la Lune. Ikra possédait un système différent . Et en ce moment, quand Isildorïn et Leslii eurent dépasser la frontière, la nuit d'Ikra ressemblait plus à une fin de journée. Il y avait un décalage par rapport au soleil. Isildorïn ignorait l'heure à laquelle il était parti de la cité Elfique. Mais il savait qu'a Ikra. Il était exactement 18h30.
L'énorme clocher surplombait la façade Nord. L'heure universelle des Peuples réunis de la terre d'Anea utilisaient tous ce style d'heure.
Si le Clocher était aussi visible, c'était pour les chasseurs, et pour le couvre feu.
Les Anges ne devaient pas sortir la nuit, car une institutions des conseillers préférait que les anges dorment tranquillement chez eux, plutôt que d'aller virevolter entre les étoiles.
Le couvre feu était à 21H. Seul les chasseurs et les anges gradés pouvaient revenir plus tard vers 22H. Et les autres avaient tous des autorisation spéciales, avec leurs relations au familles importantes.

Isildorïn était peut être un très bel ange. Le plus unique d'entre eux. Mais il n'était pas en lien avec les 6 familles. Ni avec les conseillers.
Et, comment expliquer à des gardes de la cités ? Ces Archanges surmusclés, qui n'avait qu'un pantalon blanc, et une lanière de cuir autour du cou qu'il n'avait qu'une Elfe que pour lui faire montrer Ikra?

Le Jeune Ange piqua vers le clocher. Mais au lieu d'aller vers la porte centrale . Se dirigea plus à L'Est. Vers les quartiers, moins huppés. Ses Parents habitaient là bas. Normalement.
Il avait un mauvais pré-sentiment. Revoir Ikra à l'heure de pointe des anges, ne lui plaisait pas. Ils faisaient tous la queue pour rentrer dans la cité ou pour faire leurs rapports aux conseillers.

-Leslii. Accroche toi bien.

Il se dirigea vers un batiment vola plus haut que la muraille. Et entendi un son perçant.

*Ils n'oseraient tout de même pas..*

Une flèche frôla la pointe de son aile droite.

*je vous déteste. je suis avec vous bande d'idiot en armure, je suis un Ange*

Les Soldats, au sol, encochèrent de nouvelles flèches. D'autre avec des masses d'armes et des heaumes, foncèrent sur Isildorïn et l'Elfe.

-Ramenez le Fugitif ! IL doit passer au haut conseil dès demain. Ramenez le fugitif. Il a peut être été contaminé.

Isildorïn grogna un légère insulte.

-Excuse moi pour cet accueil Leslii. Ma " Famille " n'est pas contente de me revoir. Le faux bond que j'ai fait à leurs cérémonie à du être interprété comme une trahison. Ils sont stupides. ET pense sans doute que j'ai été flirter avec le mal pour revenir et détruire leurs maudite cité...


Elle était toujours là, dans ses bras. Elle n'avait rien a voir avec son problème. Mais pourquoi diable avait-il accepté de l'emmener ici.
Parcequ'Ikra était une belle cité? Merveilleuse sous le soleil d'été? Isildorïn ronchonna. Esquivant de son vol rapide trois autres flèches.

Il savait mieux que quiconque comment les Anges tiraient. Ce qu'ils faisaient, et comment ils avaient appris à le faire.

* Je veux juste rentrer chez moi. Laissez nous. Leslii n'a pas besoin de voir votre mauvais coté. Bande d'Anges idiots.*

J'enrageais. Je m'en voulais. Le coté violent des Anges était d'un coup la seule chose que l'on voyait. Des flèches partout. Des cris. ET... des flammes. Des flammes qui s'élevait de la maison de mes parents. Non. Ce n'était pas.. Ils avaient osés ? L'inquisition était pourtant termiiné. Le conseils l'avait abolie. Sauf si..
Sauf si Farabielle était devenue conseillère.

Cette Ange était la pire des Anges que Isildorïn connaissait. C'était une vraie démone cette fille ailée. Et si elle était parvenue pendant les trois jours d’absence d'Isildorïn , grâce à son lien de parenté avec la Troisième famille...
De toute manière absence ou pas, Isildorïn n'aurait rien pu y faire. Mais.. Il aurait pu s'opposer à cette manoeuvre. Elle avait osée.
Elle était l'Ange "la plus rapide" . Sauf qu'un autre Ange plus petit, Mais plus fort, avait dans la dernière compétition gagner et fait un meilleur temps à la course volante. La "Fara" avait bien râger. Elle voulait être la meilleure.

Comment j'allais faire. Leslii ne devait rien comprendre. Je sentais ses mains s'aggrippant à moi. Elle devait être à moitié apeurée de cette civilisation de brutes stupides. Je devais la poser au sol. Mais elle aurait été immédiatement tuer. Ou fait prisonnière pour complicité et cela aurait enchainer une guerre avec les Elfes.

Le Capitaine de la garnison volante qui poursuivait le rapide vol que je menais m'ordonna :

-Arrête de volet. Immédiatement. Tu es coupables du meurtre de tes parents. Tu as déclencher l'incendie du Secteur 4. Avoue ton crime. Et ta relation avec les forces du mal.

Il y a un petit soucis, me surpris à penser. C'est que je n'avais pas pu incendier un secteur ou une maison. Si je n'étais pas là. Leslii pouvait le confirmer.

-Leslii. , continuais je d'un voix assurée, je n'ai pas tuer mes parents, je me suis en aller de la cérémonie de mes 25 ans parceque je déteste ça. J'ignore pourquoi tout ce chahut existe. Je ne comprends rien. Mais excuse moi de te causer tant d'ennuis.

Mon regard flamboyait car les flammes brûlaient de plus en plus. Je vis une solution. ET piquais sur le sol de pavé. mon arrêt de vol soudain mit la panique dnas la course poursuite et créa un désordre dnas les rangs des soldats. Je posais Leslii au sol et lui prit la main, me mettant à courir.

-Vite Leslii. viens.

D'un coup de pied puissant j'explosais la porte d'un hangar. On continua de courir. Par derrière les maison. Et nous arrivâmes enfin à l'un des jardins privés. Personne n'irait ici sans autorisation. Et même si ils étaient entrer par effraction. Isildorïn savait parfaitement chez qui il était.

-Si un ange vient. S'il y est gros, avec une barbe grise. Dit lui que tu me connais personnellement. ET montre lui mon couteau. Explique la situation. Normalement c'est un ami. S'il ne coopère pas. Court. eT attend moi derrière la fontaine de ce grand jardin. La bas. Je dois.. je dois aller sauver mes parents.

Isildorïn reparti en trombe. L'arc et ses flèches prêtes. Il arriva chez lui par actions rapide et agilité. Mais tout était brûlé. Il vit l'arc de son père. Et plus loin aperçu le corp de ce dernier. Il avait un livre à la main.
Isildorïn prit le livre, et partit en courant, entendant un cri. Le cri de sa mère. Il s'envolla, déployant ses ailes d'arengt dans le feu de la maison. Entendant les secours arriver.
Il prit la main qu'il voyait et découvrit non pas sa mère mais l'une de ses amies. Il pleura, les ailes enflammées. Fonçant à l'endroit ou Leslii l'attendait.

Elle était avec le gros ange. ET quand Isildorïn arriva. Plein de cendre, abimé, et tout en pleurs. le Gros anges, L'amie de la mère d'isildorïn et Leslii portèrent le jeune ange courageux dnas la maison du Gros ange, qui avait pour nom Gavry.

Avant, de clore ses yeux. Isildorïn prit la main de Leslii. L'attira vers lui, et lui chuchota à l'oreille :

-Je suis désolé, et. je t'..

Il perdit connaissance.
Mais il savait qu'il était en sécurité et que Leslii l'était aussi.







Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   Sam 17 Mar - 16:34

Tout se déroula vite. Beaucoup trop vite.
D'abord j'étais dans ses bras, admirant la citée d'Ikra.
Puis des anges, des soldats d'après leurs tenues, tirèrent sur nous. Isildorïn éviter bien les flèches, mais je devais avouer que j'avais peur.
De loin, je vis une maison brûlé. Les gardes accusèrent Isildorïn de ce crime; alors qu'il avait passer toute la journée en ma compagnie !
Il se posa, je dus le suivre, nous courrions. Il m'amena dans un jardin, me dis d'attendre un gros ange, et de lui expliquer la situation en lui montrant son couteaux pour confirmer mes paroles.
Sans que je puisse l'en empêcher il s'envola.
Il m'avait dis de rester ici... mais j'avais tellement peur pour lui...
Un gros ange arriva alors de le jardin, alerté par le bruit.
Par réflexe je tendis le couteaux de mon ami comme geste mi défensif mi attaque. Je me rappelais alors de ses paroles.
Heureusement pour moi, il avait déjà reconnu le couteau et me presser de me demander ce qu'il se passait.

Je dus lui raconter, mais alors que je finissais mon récit, un ange arriva.
Isildorïn.
Je couru, le rattrapant a moitié lorsqu'il se posa.
Gavry, le gros ange, m'aida et le fit rentrer dans sa demeure et l'allongea sur un lit.

-Isildorïn ! Je t'en pris, ne pars pas, ne me laisse pas !

Il prit alors ma main et m'approcha de lui, murmurant une phrase qu'il ne pu finir avant de s'évanouir.

-Isildorïn !

Je me levais précipitamment, bousculant Gavry, je trouver une bassine que je remplit d'eau et prit un linge propre. Je revint dans la chambre, bousculant de nouveau le pauvre Gavry qui était devant le lit.

-Poussez vous !

Je commencer a m'occuper de mon ange. Il n'avait pas de fièvre, le bout de ses ailes était légèrement roussi tout comme les extrémité de ses vêtements. Je retirais son haut, lui laissant son pantalon, mit le drap sur lui. Je vérifié sa respiration, son pouls, et son état physique.
Je lui posais le linge humide sur le front.
Je me levais, cette fois ci Gavry c'était écarté de mon chemin, et me mit en quête d'un verre. Ce derniers une fois trouver, je le rempli d'eau et revint dans la chambre.
Je soulever délicatement la tête d'Isildorïn et le fit boire tout doucement.

-Réveille toi je t'en prie...

Gavry s'approcha alors pour voir son état. Je réagis comme un fauve. Le protéger. Je sortis un poignard et menacer Gavry, prenant a moitié Isildorïn dans mes bras.

-N'approchez pas !

Je le transpercer du regard. Personne ne s'approcherais, je le protégerais coûte que coûte.
Revenir en haut Aller en bas
~Je me nomme~
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un regard d'ange. (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un regard d'ange. (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Danarius Les doigts d'ange Fini
» Danaël Ashlott- L'ange des Mémoires [Fini ...ou pas ]
» Présentation d'un guerrier horrible mais quand on le regard on croirait un ange..
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde caché d'Anea :: Rp Terminés-