Le monde caché d'Anea
Fermeture du forum?

Le monde caché d'Anea

Vous voilà emprisonnés sur Anea en ayant oublié votre passé. Comment vivrez-vous dans cette nouvelle vie?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Jeu 19 Déc - 19:50

J'avais enfin fini ma journée, ainsi que ma semaine. Je laissais le vendredi et le samedi un autre Maitre d'Arme prendre la relève, j'ai toujours un ou deux adjoints prêts à s'occuper de mes plus grosses journées, ou simplement lorsque je suis las.
Je me souvenais vaguement de mon passé et laissais mes pas me guider vers la boutique de mon seul véritable ami depuis les quelques décennies que j'ai pu vivre. Je connaissais Camille depuis notre tendre enfance, deux enfants rejetés, martyrisés par les autres, on a tout de suite accrochés. Il n'avait jamais été vraiment bagarreur lorsque nous étions enfants, je le "protégeais" en quelque sorte, des boules d’énergies les faisaient fuir. Puis vint cet évènement tragique, le jour où son père les retrouvèrent, lui et sa mère. Il s'était déchainé sur lui. Nous étions des adolescents et je redécouvrais cet être que je n'avais jamais observer sous ce jour. Il était ensanglanté, il paraissait fou. Je pouvais lire la haine et la cruauté dans ses yeux, le corps de son père à ses coté, et sa tendre mère, décédée elle aussi. C'est à partir de ce moment là que mes sentiments envers Camille prenèrent une tournure bien différente. Son allure changeait de jour en jour : il devenait un homme. Il me surpassait en taille, et malgré sa légère inactivité physique, il restait tout de même bien bati. Il avait laissé pousser ses cheveux, ils étaient remarquablement longs et le rendaient encore plus élancé. Son visage était d'une finesse particulière, ses yeux remplit de malice et son sourire attirant. Son unique corne prenait place entre ses mèches blanches. C'est le seul homme avec qui je pouvais imaginer une relation sérieuse. Je n'ai jamais su ses sentiments à mon égard, c'était mon seul obstacle, ainsi que le fait qu'il était probable que je finisse par le perdre. Je devais, je voulais, le garder près de moi, même en tant qu'ami. Ses connaissances étendues me faisaient parfois ressentir de la gêne ainsi que de la stupidité, je voulais lui montrer que je n'étais pas une simple démone cruelle qui ne cherchait que le sang ou la guerre, lui montrer que je pouvais être raffinée.
Je sortais de ma rêverie en voyant que j'étais devant la devanture de sa libraire "Deamon's Eden", clin d’œil à ses origines mi-démoniaques mi-angéliques. Je pénétrais la boutique, et comme d'habitude ne le voyais pas. Il était souvent près d'étagères lointaines de l'entrée. Il serait capable de mourir de faim/fatigue sous une pile de livres...


"Camille ? C'est Morgana ! T'es là ?"


Dernière édition par Morgana le Mar 24 Déc - 14:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Jeu 19 Déc - 23:58

Le silence, tout était calme au Deamon's Éden, et cela ne déplaisait pas à Camille. Il pouvait faire son inventaire ainsi. Il avait commencé celui-ci par les livres de l’entrée, au cas où il aurait un client, mais bien vite il se dit qu’aujourd’hui personne ne viendrait lui rendre visite. Loin de le déranger il en profita pour s’allumer une cigarette. Il connaissait tous ces livres sur le bout des doigts. Il savait leur emplacement, leurs odeurs, leur toucher. Il arrêta son regard sur un vieux grimoire relié en cuire rouge. Il le prit et l’observa les lèvres pincées. Il lut les symboles d’une langue ancienne. C’est dans un soupir las du manque de respect qu’il s’engouffra dans les dédales du labyrinthe qu’est sa boutique. Il arriva enfin dans la bonne section, sa cigarette finissant déjà.
Il enleva ses couches de vêtements pour se mettre à son aise gardant simplement son pantalon. Il s’alluma une seconde cigarette puis il posa l’ouvrage à sa place avant de porter son regard sur un autre livre. Il ne résista pas à l’ envi de le lire. Et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’il plongea dans l’œuvre. C’était l’ancien récit d’un jeune esprit qui fut assassiné par sa propre mère à peine âgée de cinq printemps. Son seul crime avait été de naitre muet. Ce récit le fit frémir de plaisir, il allait passer au troisième chapitre quand il sentit une présence.

"Camille ? C'est Morgana ! T'es là ?"


Un sourire franc prit place sur son visage. Morgana, sa meilleure amie venait de passer la porte de sa boutique. Elle et lui se connaissait depuis leur enfance, et depuis toujours il l’admirait bien qu’il se sentît inutile a ses côté. Elle était douée avec les armes, lui avait appris pour elle, bien qu’il se défendît plutôt bien – sa vie en dépendait lorsqu’il se battait contre elle – il préférait la ruse et la fourberie, c’est pourquoi il gardait toujours sur lui un poignard empoisonné. Elle était la plus belle des femmes qu’il puisse connaitre. Elle l’avait toujours été. Ce sont ses yeux qu’il avait en premier aimé, de grands yeux violets dans lesquelles il aimait s’y plonger. Il sortit de son livre et le rangea écrasant sa cigarette pour ne pas la gêner. Avant d’aller directement à elle il passa par la cuisine ou il prépara du thé et des gâteaux.

« Prend places près de la cheminée j’arrive tout de suite »


Il ne lui fallut pas longtemps pour préparer une assiette spécialement pour son amie, et de placer les tasses, théiers et gâteaux sur un plateau avant de rejoindre leurs fauteuils devant la cheminée pour posé leur thé sur la petite table et de prendre place dans le fauteuil de droite.

" alors on s'ennui ?" Demanda t-il dans un sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Ven 20 Déc - 21:22

L'odeur de tabac froid emplissait mes poumons lorsque l'hybride apparut devant moi. Je détestais l'odeur de la cigarette et Camille puait souvent. Il avait un large sourire sur les lèvres. J'adorais ce sourire, surtout lorsque je pensais l'avoir déclenché. Il était torse nu, je l'avais surement dérangé lors d'une séance de lecture, Camille se mettait souvent torse nu lorsqu'il lisait longtemps.


"Prends place près de la cheminée j’arrive tout de suite."

Il passait par la cuisine, surement pour me préparer une assiette de gateau. Nos petites habitudes était devenue les choses qui emplissaient ma journée de bonheur. Ces petits gestes répétés, ces gestes entre lui et moi.
Il arrivait alors avec deux tasses de thé et des petits gâteaux. Il s'assit alors près de moi. Il me sourit en me lançant :


"Alors on s’ennuie ?"

Il aimait me taquiner sur des choses totalement banales.


"Tellement ! Je m’ennuyais de toi mon petit !"

Dis-je en lui accrochant les joue à la manière d'une mamie.
Ses yeux plongés dans les miens m'attiraient, j'aurai pu à ce moment là plaquer mes lèvres contre les siennes. Mais je n'en fis rien. Je me rassis après avoir pulvérisé les joues de mon pauvre ami.
Je saisis la tasse de thé et laissais couler le liquide dans ma bouche.


"Non, je voulais juste passer, comme d'habitude quoi ! Et toi, tu t'ennuies pas trop, tu as reçu de nouveaux livres ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Lun 23 Déc - 0:06

Camille observa son amie à la dérober, il savait combien elle détesté l’odeur de ses cigarettes, encore plus cette odeur de cigarette froide qui l’embaumait chaque jour qui combler sa vie. Néanmoins il était un cas perdu et cela faisait bien longtemps qu’elle avait abandonné l’idée de le lui faire remarquer. Bien qu’il adorait lorsqu’elle lui disait car il savait à ce moment précis que tout l’être de Morgana était tourné sur lui, elle ne voyait et ne sentait que lui. C’est l’une des raisons qui faisait qu’il aimait fumer avant son arrivée, pour etre sûr de l’enrober ce son odeur, comme pour marqué ça présence. Il existait et elle venait le voir assez longtemps pour garder son odeur.

La réponse à sa question le ramena devant la cheminer

"Tellement ! Je m’ennuyais de toi mon petit !"



Soit ça ou alors ce fut la douleur qu’il ressentait dans sa joue que la démone martyriser. Un geste incongrut à ses yeux mais quel adoré lui faire subir à chacune de leur rencontre. Elle était la seule au monde à pouvoir être si familière avec lui avec un tel naturel. Et il le nierait même sous la torture mais il attendait ce geste avec impatience à chaque fois, ce moment précis où les longs doigts de cette sadique ce poserait sur sa peau glaciale et tels une brulure déverserait un feu ardent dans ses veines, et cette fois encore cela ne manqua pas.

Les yeux dans les yeux ils se fixaient sans pour autant devinait ce à quoi pensait l’autre. Pourtant Camille connaissait la couleur exacte de ses sublimes améthyste, cette pierre si belle et si précieuse tout comme elle. Il observa la profondeur de ce regard, les hommes aimaient à dire que les yeux sont les fenêtres de l’âme et à ce moment précis le démon se disait que c’était tout à faire vrai, il pouvait lire tant de chose dans cet échange et pourtant il avait l’impression d’y découvrir une nouvelle langue.

Le contact visuel cessa en même temps que ses doigts quitter la peau laissant une marque rouge sur cette peau blanche. Il ne dit rien dans un premier temps, Morgana aller continuer leur petit rituel, en premier elle aller boire une gorgée de son thé pour s’approprier le lieu, maitraisse illégitime de ce royaume silencieux, puis elle posera une question aux allures futille mais avec une intention derrière.

"Non, je voulais juste passer, comme d'habitude quoi ! Et toi, tu t'ennuies pas trop, tu as reçu de nouveaux livres ."



Elle venait simplement pour lui, part pour un renseignement, pas pour un gâteau, juste pour Camille, juste pour sa présence. Cette simple affirmation le combla de bonheur, il existait aux yeux d’une unique personne mais elle était la plus importante dans son univers. Il eut néanmoins envie de rire à cette question idote. Oui il avait voyagé ces derniers jours profitant de son absence pour récupérer des livres rares, par moments par des moyens pas très loyaux. Il se redressa dans son fauteuil et but à son tour une gorgée de thé.

« Ma collection s’agrandit avec 5 nouveaux ouvrages, des rares que j’ai eu à ma bourse, a mes charges et à mes gâteaux spéciaux commerce. Sinon j’ai trouvé un ancien livre des dragons que j’ai entrepris de traduire, mais ça va me demander des heures voire des jours pour le finir. Après j’ai trouvé les contes et légendes humaines, si tu savais ce qu’ils imaginent.
Mais il y a une chose que je ne trouve pas dans tous mes livres… »


Il se leva faisant des pas devant la cheminée pour l’observer, elle est sa robe si decolté qu’il aurait dévoré quiconque d'autres portant un vêtement si agichant. Il s’était déjà imaginé plus d’une fois déchirant cette robe, mais bien vite il tourna la tete se mordant les lèvres. Morgana était une personne importante aujourd’hui et lui l’archétype du romantisque, frêle qui reste avec ses livres. Pourtant il savait se battre, il était intelligent, mais il aimait resté dans l’ombre de Morgana, il l'a surveillé de loin. Il caressa du bout des doigts son violon poser sur le piano mis à disposition, il voulait en jouer. Il replongea ses eaux dans ceux de du maitre d’armes un sourire charmeur aux lèvres.

« Je ne trouve pas de mots assez fort pour te décrire, toi déesse des déesses, rêne de mon empire, toi qui effrayes la mort elle-même. Il n’existe rien d’assez puissant pour te décrire, et toi seul sait combien je cherche à te décrire ô toi ma muse. »


[Hors rp : j'ai enlevé le passage sur le livre de l'esprit, car on ne connaît pas leur existence.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Lun 23 Déc - 10:57

Il tenait entre ses doigts fin sa tasse de thé qu'il portait à ses lèvres.


"Ma collection s’agrandit avec 5 nouveaux ouvrages, des rares que j’ai eu à ma bourse, a mes charges et à mes gâteaux spéciaux commerce. L’un d'eux est un ancien journal d'un jeune esprit passionnant bien que déprimant, elle est agréable. Sinon j’ai trouvé un ancien livre des dragons que j’ai entrepris de traduire, mais ça va me demander des heures voire des jours pour le finir. Après j’ai trouvé les contes et légendes humaines, si tu savais ce qu’ils imaginent.
Mais il y a une chose que je ne trouve pas dans tous mes livres…"

Il se leva et entreprit une marche de quelques pas devant la cheminée. Il paraissait pensif et m'observait du coin de l’œil. J'aimais et connaissait le visage qu'il prenait lorsqu'il réfléchissait. Je venais de réagir intérieurement à ses paroles "quelque chose que je ne trouve pas dans tous mes livres". Qu'est ce que ce bel hybride posté devant moi voulait me faire passer comme message ? Était-ce le signe que j'attendais ? Mon esprit se brouillait. Voulais-je vraiment restée coincée avec un seul homme, ne plus pouvoir jouir d'une liberté inconditionnelle ? Mais Camille m'attirait tellement, je voulais son corps contre le mien, son souffle dans mon cou, ses mèches tombant sur mon visage, son odeur emplissant mes narines. Je savais que je voulais m'abandonner au plaisir dans les bras de cet homme. Je ne prêtais pas trop attention à ce que faisait l'hybride devant moi. Alors, lorsqu'il me murmura quelques vers en me sortant de ma rêverie, son regard clair planté dans le mien, son sourire carnassier comme une envie de conquérir , je ne pus laisser mon cœur échapper des battements frénétiques. Je l'aimais.

"Je ne trouve pas de mots assez fort pour te décrire, toi déesse des déesses, raine de mon empire, toi qui effrayes la mort elle-même. Il n’existe rien d’assez puissant pour te décrire, et toi seul sait combien je cherche à te décrire ô toi ma muse."

Malgré les petites répétitions et la maladresse de ses vers, je sentais enfin ce sentiment réciproque qu'attendait mon cœur, l'assurance d'être aimée en retour par cet être cher. Je m'approchais de son corps, posait mes mains sur son torse nu et plantait mes yeux violets qui brillaient d'une soudaine lumière violâtre dans les siens. les mots me brulaient la gorge, et j'arrivais enfin à articuler les mots qu'attendait surement Camille :

"Je t'aime."

Et pour finir, mes lèvres s'attachèrent aux siennes pour faire exploser enfin mes sentiments et concrétiser ce que je ressentais pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Lun 23 Déc - 11:38

« je t’aime »

Ces mots le frappèrent au cœur comme un coup de poing, lui-ci cessa de battre une seconde avant de s’accélérait au point où il crut qu’il allait exploser. À ces mots le temps s’arrêta, Morgana au ralenti s’avancer vers lui. Il était sûr qu’il était mort, ou du moins endormi, combien de fois il avait rêvé que la démone réponde à ses sentiments cachés ? Des millions de fois sans doutes.
Quand avait-il commencé à voir son amie autrement ? Peut-être qu’il l’avait aimé dès la première seconde, se souvenant de son souffle coupé a leur première rencontre.

Les mains se posèrent sur son torce, de nouveau son sang se mit à bouillir, elle était si proche de lui, leurs regards s’accrochant de nouveau mais cette fois c’était le maitre d’armes qui dominer le sang mêlé, il baisa simplement la tete pour être à sa hauteur à l’instant même où elle posa ses lèvres sur les siennes. Elles avaient ce gout si particulier du fruit défendu, ce qui augmenta son plaisir, c’était un baiser hésitant, craintif ou les deux se poser la question si c’est ce qu’ils voulaient. Camille ferma les yeux et répondu à ce baiser sans plus tarder, ses mains trouvant le chemin entre ses reins, rapprochant leurs deux corps. Il transforma ce baiser d’enfant en plus sensuelle désirant gouter davantage à sa muse.

Combien de temps dura-t-il ? Il ne sut le dire, trop court a son gout mais il se devait se répondre par des mots à cet aveu. Une de ses mains quitta son dos pour se poser sur sa joue, son pouce caressant ses lèvres rougit de plaisir de ce baiser. Il les redessina plusieurs fois, fasciné d’avoir pu les embrasser. Il planta ses yeux dans les améthystes de Morgana, un sourire heureux aux lèvres. Il cola son front au sien.

« Dans cet aveu je sens une question muette et pourtant elle a raisonné dans toute la boutique. Comment te le dire ? Je t’aime sans doute depuis toujours, dès la première seconde mon cœur t'a choisi et jamais il ne t’a tourné le dos. Déjà enfant j’aurai donné ma vie pour un de tes regards, un de tes sourires et maintenant tu m’offres ce que je pensais impossible : ton amour. Comment a tu pus attendre si longtemps pour voir mon amour ? Je t’appartiens depuis toujours, je t’ai toujours appartenu, toi et moi, il n’y a que nous dans mon monde, hybride aux cœurs meurtrit. »

Il embrassa ses lèvres chastement, puis déposa un autre baiser su sa joue avant de s’approcher de son oreille, mordillant son lobe puis lui chuchotant.

« Je t’aime Morgana »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Lun 23 Déc - 22:09

Le baiser se fit de plus en plus intense, ses mains descendait le long de mes hanches pour les saisir. Lorsquil s'arrêta, je ne sus définir la durée de celui-ci.
Puis, il posa son front contre le mien et me susurrait :


"Dans cet aveu je sens une question muette et pourtant elle a raisonnée dans toute la boutique. Comment te le dire ? Je t’aime sans doute depuis toujours, dès la première seconde mon cœur t'a choisi et jamais il ne t’a tourné le dos. Déjà enfant j’aurai donné ma vie pour un de tes regards, un de tes sourires et maintenant tu m’offres ce que je pensais impossible : ton amour. Comment a tu pu attendre si longtemps pour voir mon amour ? Je t’appartiens depuis toujours, je t’ai toujours appartenu, toi et moi, il n’y a que nous dans mon monde, hybride aux cœurs meurtrit."


Ses mots ne m'avaient jamais atteints à ce point aussi intense. Jamais il ne me les avait adressé de manière aussi directe. L'avais-je réellement blessé à ce point en ne voyant pas ses sentiments ?
Il me revolait un doux baiser sur les lèvres, puis sur la joue et mordillait mon oreille pointue si sensible, faisant remonter des frissons de plaisir le long de mon dos.


"Je t’aime Morgana."

Les mots s'enfoncèrent dans mon cœur d'une manière inattendue.
Je reprisais ses lèvres dans un élan d'amour, poussée par cette envie d'adulte, cette envie que j'avais souvent ressentit, mais avec Camille, elle était différente. Mes mains se firent plus baladeuses et mon bassin se mouvait de manière aguicheuse pour attirer le jeune homme devant moi. La chaleur de son torse m'excitait et son odeur en fit de même. Je chuchotais alors à mon tour dans son oreille, arborant un sourire sadique qu'il ne pu voir :


"Alors, on fait quoi maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Lun 23 Déc - 23:52

De nouveau la démone s’empara des lèvres de Camille pour un baiser passionné ou le corps de cette dernière mouvait afin d’attisaient ses sens. Il sentait l’excitation accroître davantage, mais il ne voulait pas être trop rapide, il se devait que leur première fois soit à leur image, étrange, different. Pourtant il ne pouvait se séparer de ses lèvres tentatrices qui aspiraient son énergie. Il caressa sa longue chevelure, il l’abandonna pour chatouiller son dos et ses reins, pour enfin effleurer sa culasse. Il la sentait gesticulait dans ses bras et cela amplifiait son désir.

Il lui fallut de longues minutes pour se séparer d’elle. Il l’observa.

"Alors, on fait quoi maintenant ."


Il avait bien une idée là-dessus, mais pour ça il se devait de fermer toute sa boutique. Il caressa son visage avec une infinie tendresse et la conduit au fauteuil en velours.

« Ne bouge pas d’ici, j’espère que tu à tout ton temps car tu es ma captive aujourd’hui »

Il alluma le feu de sa cheminée d’un claquement de doigts, faisant surgir dans cet antre fumant les flammes de l’enfer. Le bois mort se trouvant déjà dans la tanière crépita et se brisa sous leur chaleur. La pièce se rechauffant sous leur véhémence, gagnant en luminosité, elle fut comme métamorphoser, les couleurs ternes s’émanèrent, brulant par leur rayonnement. Camille regarda le feu s’animait et danser une seconde avant de s’empresser d’aller vers la sortie de la boutique.

Il ferma la porte d’entrée à clef, ferma les volets et coupa tout contact avec le monde extérieur. Il allait enfin réaliser son rêve, Morgana était à lui et il ne la laisserait pas partir de si tot, par tant qu’il ne l’aura pas marqué comme sienne.

Il réapparut près de Morgana. Elle était encore plus sublime sous la lueur des flammes, ses cheveux devenant rouge reflétant le feu ardant qui grondait non seulement dans la pièce mais dans le corps de Camille. Il se plaça à genoux entre ses jambes afin d’etre à sa hauteur. Il l’embrassa chastement, caressant ses lèvres des siennes simplement. Ses mains sur les genoux de la démone, remontant sa longue et lourde robe qu’il avant tant de fois imaginer déchirer. Elles arrivèrent à ses cuisses qu’il découvrit, son baiser se fit plus intense. Il la dévorait.

« Moi j’ai bien envie de tout découvrir de toi, de t’apprendre dans le moindre detail »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Mar 24 Déc - 16:47

Il me caressa la joue d'un geste tendre pour me guider vers un des fauteuils.

"Ne bouge pas d’ici, j’espère que tu à tout ton temps car tu es ma captive aujourd’hui."


Sa captive ? Comptait-il m'emprisonner dans le désir pour me faire mourir de bonheur ?
Je l'entendis fermer la boutique. Le feu crépitait, la chaleur augmentait, et l'excitation que je ressentais bouillait en moi. Les volets se refermèrent et la seul source de lumière était celle de la cheminée.
Je sentais sur son visage une envie non feinte de mon corps. J'étais tranquillement assise, sentant l'envie monter dans mon être au fur et à mesure qu'il se rapprochait de moi. Il reprit mes lèvres en remontant lentement ma robe. Il s'arrêta à mi-cuisse pour me lancer une réplique charmeuse :


"Moi j’ai bien envie de tout découvrir de toi, de t’apprendre dans le moindre détail."


A part mon corps, il connaissait déjà tout de moi, surtout maintenant que je lui avais avoué mes sentiments.
Je le repoussais et entreprit d'enlever ma robe de la manière la plus sensuelle qui soit. Une bosse se dessinait sous le pantalon de Camille au fur et à mesure que mon corps se dévoilait. Je venais alors me coller à lui pour commencer à déboutonner son pantalon tout en me collant à lui pour lui chuchoter à l'oreille :


"Je dois faire des découvertes aussi alors."

Mes seins plutôt généreux se frottaient contre lui, mes tétons durcissaient. Je me mettais accroupie pour enlever entièrement son bas et découvrir entièrement son corps pâle. Je prenais ses mains pour les poser sur mes hanches et repartait à l'assaut de ses lèvres. Je le poussais alors à mon tour sur le fauteuil pour monter à califourchon sur lui et continuer à l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Mer 25 Déc - 23:30

Ils auraient pu rester longtemps comme ça, a joué, se chercher, se découvrir lentement, prudemment comme s’ils se voyaient pour la première fois. Cela plaisait à Camille, c’était comme relire une vieille lire après avoir gagné en connaissance et en sagesse. La lecture se revêlait complètement autre a ces moments-là, plus fine, moins candide, plus mature et recherché. Il se rendait compte dans ses moments là que les auteurs étaient de vrais artistes qui mettaient des références partout et avait une immense culture.

Néanmoins Morgana en avait décidé autrement. Elle l’envoutait, devenait un airain de par ses mouvements enchanteurs. Il voyait la robe découvrit peu à peu ce corps tant convoité, laissant place à la nudité de son hôte. La robe tomba au pied de sa propriétaire dans un bruit sourd mais non moins assourdissant dans le café silencieux. Son désir pour elle augmenter tout comment le sang affluant dans les veines de son entre jambes. La démone était sublime, son corps digne d’une déesse. Elle se colla à lui pour lui faire partager sa chaleur ne lui laissant pas de répit.
Les doigts de Morgana ouvrant son pantalon le surprirent autant qu'approche de prédateur, lui qui pensait être le pretateur ce trouvé être la proie.

"Je dois faire des découvertes aussi alors."



Ses seins frottaient contre le torse pale du sang mêlé, jamais il n’en avait senti si ferme et pourtant bien que son cœur appartienne depuis toujours à la capitaine des armes il avait renoncé à toute histoire et avait découvert les plaisirs de la chair avec des femmes plus frivoles la plupart marier et qui ne demander juste que du sexe, les autres étaient mortes de ses mains.

Il c’était relever sous une invitation muette de sa complice qui se retrouva à ses pieds pour lui enlever ce qui lui restait de vêtement. Il était nu l’un contre l’autre et n’avait encore rien fait. Elle le poussa dans le fauteuil avant de retourner à l’assaut s’asseyant a califourchon sur lui, redécouvrant sa bouche. Bien qu’heureux de cet enthousiasme il calma le jeu, il voulait prendre son temps.

Ses lèvres quittèrent leurs jumelles pour trouver refuge dans la nuque de la démone sans néanmoins laisser des baisers tout le long de son chemin. Il suçota la fine peau qui ce trouver à son porter laissant une marque bien visible de son crime à venir. De nouveau il partit à la découverte de ce corps offert à lui. Ses mains se déplacèrent sur la démone à la peau si douce et chaude. Il le caressa entièrement apprenant chaque courbe du bout de ses doigts, ces lèvres descendirent davantage pour rencontrer les seins de Morgana, il les observa avec un sourire avant de déposer des milliers de baiser sur ceux-ci. Il en prit en en main alors que le second trouva refuge entre ses lèvres. Il dégusta ce corps comme le plus délicieux des mets et ce l’était. Il prit même un malin plaisir à en mordre un si fort que quelques gouttes de sang perlèrent sur sa peau, bien vite effacée par les lèvres du démon.

Les mains repartirent à l’aventure pour se poser sur son postérieur. Il massa ce dernier avec plaisir, les lèvres rougirent du sang de sa dulcinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Jeu 26 Déc - 16:19

Il avait suivi mes mouvements de ses doigts fins, le long de mon dos, de mes formes. Il arrêta notre baiser et descendit ses lèvres dans mon cou pour me faire un suçon visible malgré ma peau déjà violacée. Puis, ses lèvres s’arrêtèrent sur ma poitrine, je sentais son souffle chaud le long de mes courbes Il entreprit alors de les embrasser pour ensuite en prendre un seul d'assaut, il accueillait mon téton dans sa bouche, le titillant avec sa langue, les suçotant, le mordillant si fort, qu'un filet de sang chaud glissait alors hors d'une petite plaie. Mon souffle s'était accélérer sous l'excitation que me provoquait tout ces gestes, je sentais tout mon corps en feu et n'avait qu'une seule envie, accueillir cet homme en moi. Il prit plaisir à lécher le liquide qui perlait sur mon sein pour ensuite glisser ses mains vers mes fesses pour les masser.
Je sentais son sexe contre le mien, je prenais un malin plaisir à le faire glisser doucement entre mes lèvres parfaitement lisses sans pour autant le rentrer pour le faire languir.
Je retrouvais ses lèvres pour un nouveau baiser, je descendais mes mains vers son sexe grandit par l'excitation, et ma bouche ne tarda pas à les rejoindre pour enfin accueillir le jeune homme dans ma bouche. Mes doigts remontaient vers ses tétons pour les pincer et les titiller pendant que ma langue tournait autour de son gland et du reste. Je la rentrai le plus profondément possible, jusqu'à la faire atteindre ma gorge. Lorsque je sentis un peu de liquide pré séminal couler dans ma bouche, j’arrêtais alors la gâterie pour remonter à califourchon sur mon hybride. J'adorai savoir qu'il avait prit du plaisir en sentant sa semence. Je lui susurrait alors en mordillant son cou :


"Ça t'a plu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Jeu 26 Déc - 23:36

Camille était un homme de lettres, il connaissait le son du silence, néanmoins aujourd’hui il avait du mal à garder le silence sous la torture que lui infliger Morgana. Elle s’amusait à jouer avec ses nerfs, elle l’amenait aux portes de la frontière, a la limete où leurs deux corps ne formeraient plus qu’un avant de s’éloigner comme bruler. Tout son être le brulait maintenant, il sentait les perles de sueur coulaient le long de son dos en une caresse malsaine. Camille ne quittait pas de son regard ardent celui améthyste de Morgana, son regard rouge brillait davantage à la lueur des flammes, il le savait, son regard s’enflammait. La démone affichait un sourire gourmand qui n’annoncer rien de bon pour les nerfs du demi-démon. Leurs lèvres se retrouvèrent pour un nouveau ballet, un tango sensuel ou le but était de procurer du plaisir à l’autre. L’albinos sentit une main mutine se saisir de sa virilité. Un grognement s’échappa de ses lèvres pour mourir entre celle de sa tortionnaire. Bientôt celles-ci l’abandonnèrent pour descendre le long de son corps.

Camille observa Morgana comme hypnotisé par ses mouvements Félin, bien qu’il était un séducteur il fut envouté par chacune des actions de la jeune femme. Lorsqu’elle décida de lui offrir une caresse intime il se sentit comme le plus heureux des hommes. Elle faisait preuve d’une grande technique et l’amenait aux portes du paradis sans jamais le laisser ouvrir ses ailes pour s’envoler. Il arriva au moment où il crut que les ailes lui poussaient et qu’il allait prendre son envole mais le semi-elfe en décida autrement et le quitta pour revenir à sa position initiale sur ces genoux. Elle vint mordiller son cou pour lui soufflet les mots contre sa peau la brulant de son souffle chaud.

"Ça t'a plu ."


Que répondre a ça . Bien sur qu’il avait aimé, et plus encore, mais il était néanmoins frustré pour le moment, elle venait de l’arrêter en plein vol. Il encadra son visage de ses grands doigts fin pour déposer un baiser sur son front, son œil gauche puis le droit, le nez, les joues pour déposer un baiser chaste sur ses lèvres.

« Je t’aime toi et depuis toujours, tu as emprisonné mon cœur dans une de tes boules de plasma quoique tu fasses tu me combles de joie »

Ses mains enlacèrent son visage pour effleurer son cou fin, ses épaules fragiles, ses seins où il déposa un baiser sur la blessure qu’il avait infligée, elles descendirent sur ses hanches pour arriver sur son postérieur. Camille se mit e lui sourire tendrement quelques instants, suffisamment pour lui faire comprendre que ce qu’ils allaient faire ils le faisaient non pas seulement pour lier leurs deux corps, mais également leur être et leur cœur.

Son sourire se fit plus machiavélique alors que ses doigts jouaient avec Morgana la préparant à la suite des événements. Ses lèvres dévorant le cou offert de la démone. Il continua à s’amuser ainsi plusieurs minutes le temps d’être sûr que tout soi prêt. Ses mains remontèrent sur les fines hanches de la maitresse d’arme et d’un mouvement souple et ferme il invita ce corps qui se trouvait au-dessus du sien à s’unir avec lui. La sensation était unique, c’était comme si un feu ardant brulait dans le corps de Morgana ce qui le surpris. Il resta ainsi sans bouger quelques instants savourant l’union de leurs deux être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Ven 27 Déc - 19:24

Il me ré embrassait de nouveau sur mon visage entier, m'entourant d'une bulle de tendresse extrême remplit de touches d'amour.

« Je t’aime toi et depuis toujours, tu as emprisonné mon cœur dans une de tes boules de plasma, quoique tu fasses tu me combles de joie. »

Ses mots atteignaient mon cœur amoureux et me transformait en feu de plus en plus ardent ne souhaitant qu'être comblée par cet homme qui m'offrait son intimité.
Il caressait encore mon corps et embrassait mon corps par intermittence. Camille me souriait le plus tendrement possible pour ensuite basculer vers un air malin en jouant avec mon plaisir. Ses lèvres s'offraient le délice de mon cou et ses doigts la douceur de mon intimité. Lorsque mon corps arrivait à la limite de ses possibilités, Camille attrapait mes hanches et liait nos deux corps. J'avais tant de fois fait ce genre de choses avant tant de personnes, mais ce que je ressentais avec lui, c'était différent. C'est comme si les sentiments amoureux multipliaient les sensations de plaisir physique.
J’accélérais le mouvement par des coups de hanches répétés au dessus de mon homme. Le regard que je lui lançais invitait à la bestialité et à un moment plein d'ardeur. Je reprenais alors ses lèvres pour ensuite me lever et attraper les bras de Camille pour qu'il m'accompagne et enfin le pousser sur le sol et revenir à califourchon sur lui afin de retrouver le délice qu'offrait nos deux corps associés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 12
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Mar 31 Déc - 15:08

Il n’y avait aucune bestialité dans leurs mouvements, simplement une harmonie entre eux. Morgana accompagnait chacun de ses mouvements de hanche par un plus marquer accentuant leur plaisir, démultipliant leurs sensations.

Leurs corps se rencontraient de plus en plus vite, se cognant l’un à l’autre, ils partaient pour les portes du plaisir, le lieu ou chacun souhaite aller. Camille était fasciné des mouvements de la démone elle le dominait littéralement. Elle bougeait de manière sensuelle, naturelle. Ses longs cheveux cascadaient dans ses cheveux, sa peau violette s’enflammait, elle devenait irréelle. Lorsqu’elle se retira sans un mot pour l’allonger a même le sol il ce laissa faire, envoutait par sa grâce. Elle le chevaucha de nouveau comme on monte a cheval et de nouveau ils reprirent leurs mouvements ensemble, mais l’hybride décida de changer la vitesse et prenant entre ses grandes mains ses hanche il décida de passé au trop. Les coups ce firent plus sauvage, plus bestiaux mais toujours avec autant de sentiments. Il se releva pour embrasser ses lèvres d’un baiser ardent, dévorant cette femme qui lui était offerte et dans un accord silencieux ils atteignirent l’apogée du plaisir.

Camille s’allongea de nouveau sur le sol, le corps rutilant de sueur et un sourire sur les lèvres.

« Magique… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Admin de 2014
Admin de 2014

Messages : 210
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 21
Localisation : Oriël

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   Sam 4 Jan - 18:02

Nos corps entrèrent enfin dans une osmose complète après des mouvements de hanches déchainés. Je ne sais que dire de plus de nos ébats pleins de sentiments que ce que j'ai pu décrire. Ce que j'ai ressenti est par contre indescriptible. Mon coeur battait à une vitesse folle en accord avec le sien, c'était merveilleux.
Je m'écroulais sur Camille et le regardais sourire et murmurer :


« Magique… »

Je m'emparais alors une nouvelle fois de ses lèvres, ne pouvant plus attendre de goûter au plaisir intense de nos sentiments réunis en ce point de contact.
Je décidais de passer la nuit avec lui, à dormir, ou à l'écouter jouer du violon.
Avant de me relever pour me rhabiller, je le regardais droit dans les yeux pour lui annoncer encore une fois :


« Je t'aime. »

[Hors rp : Si ça te va, je ferme le rp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Il y a une question dans "je t'aime" qui demande "et m'aimes-tu, toi ?" » ~ Jean-Jacques Goldman ~ Pv Camille [BANANE ET KIWI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DreamMag III
» Souillée, humiliée, trompée, mal aimée ?
» Si seulement ils pouvaient lire et comprendre.
» Dans la famille Mado je demande la fille !
» La question qui me taraude [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde caché d'Anea :: Deamon's Eden-