Le monde caché d'Anea
Fermeture du forum?

Le monde caché d'Anea

Vous voilà emprisonnés sur Anea en ayant oublié votre passé. Comment vivrez-vous dans cette nouvelle vie?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~Je me nomme~

avatar
Aventurier

Messages : 65
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 22
Localisation : Dans les fonds marins...

MessageSujet: Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]   Sam 13 Avr - 19:42



L
a Sirain était en train de chantonner. Elle chantonnait un doux air nostalgique. L’était-elle ? Un peu. Plus le temps passait et plus son envie de retourner à la Cité des Sirains grandissait. Cependant, elle n’en avait pas le droit. Elle n’en avait plus le droit. Elle était une déserteuse… Une Sirain déchue si on veut. Des guerriers de son peuple ont même tentés de la retrouver, parfois de peu. Mais elle leur échappait de justesse. Lehïlia chantonnait un air nostalgique qu’elle avait appris toute petite, assise sur une chaise dans une auberge. Le corps protégé par une longue cape noire, personne ne pouvait la reconnaître. Car, malgré qu’elle soit à l’air libre, elle n’en avait pas moins un physique des plus étranges.

Vite lasse de cet endroit, la femme aux yeux vairons se leva et partit voir l’aubergiste. Elle paya son dut et remercia le maître de maison de son accueil chaleureux et de ses plats divins. Oui, elle avait prit gout à la nourriture humaine. Beaucoup de Sirains ne la supportait pas. Mais pour Lehïlia, c’était un ravissement pour les papilles. Tournant les talons, Lia partit de l’auberge sans demander son reste, sans même un petit pincement au cœur pour cet endroit si accueillant et ordinaire. Non, à chaque déplacement qu’elle faisait, elle ne regrettait rien. Sinon, elle serait obligée de rester à un endroit fixe, et elle ferait une cible facilement repérable par ses semblables qui continuent de la pourchasser inlassablement. Donc, elle n’avait pas vraiment le choix de ne pas s’attacher à un endroit bien précis, bien qu’elle fût très attachée à son Royaume d’origine.

Cependant, à peine avait-elle mis un pied dehors que quelqu’un l’accosta. D’abord méfiante, elle répondit sèchement au jeune homme et s’en retourna rapidement. Mais il ne se laissa pas démonter outre mesure ! Comprenant qu’elle n’avait pas le choix, elle se tourna vers le messager pour écouter ce qu’il avait à lui dire. Qu’elle ne fut pas sa surprise en apprenant qu’elle était conviée à un bal ! Elle qui n’était connue de personne ! Fortement intéressée, elle écouta avec beaucoup plus d’attention qu’à l’accoutumer ce qu’il fallait qu’elle fasse. Etant malgré elle une Sirain, elle aimait tout ce qui était raffiné et droit, alors un bal ! Avec de jolies robes et tout et tout ! Pour sûr qu’elle allait y aller. Et l’endroit ne lui faisait même pas frissonner. Prenant l’invitation rapidement, un sourire aux lèvres, elle alla donc se préparer…

Pour rejoindre la Cité Draconique, Lehïlia eut quelques difficultés liées au transport et à son orientation encore à refaire. Elle mit plus de temps que prévu pour arriver jusqu’à la zone de Bal, mais n’en fut que plus émerveillée une fois arrivée au sommet. Le paysage était magnifique, d’une beauté à l’état brut qui ne laisse personne indifférent. Le monument où se jouerait les danses et la musique se mariait bien avec le paysage tout en était des plus raffinés et modernes. La Sirain entra lentement dans la bâtisse, sans se préoccuper de sa cape blanche trainant derrière elle. A l’entrée, quelqu’un la débarrassa de son affaire, et elle put alors pénétrer dans la salle de Bal.

Grande pièce éclairée par de multiples lustres, la salle rayonnée de lumières, de sons et de mouvements. La musique était entrainante, les personnes déjà présentes dansaient joyeusement, portant des vêtements allant parfaitement avec l’occasion. Elle avait une robe bleue clair à bustier, une ceinture blanche cassant la couleur pour plus d’élégance, la partie arrière de la robe descend en cascade jusqu’à ses pieds tandis que la partie avant s’arrête au dessus des genoux (Image Robe). Elle portait autour de son cou un collier fin où pendait une aigue marine rayonnante. Ses cheveux quant à eux était coiffé tout à l’occasion, mettant en valeur son visage fin et où était parsemés des fleurs bleues et blanches. Elle était parfaite dans ce décor, s’accordant bien avec la raffinité des convives. Et pour une fois, elle ne se préoccupa pas de ses yeux vairons particuliers et de la teinte de ses cheveux. Bien qu’elle se demande encore comment cette invitation a put venir jusqu’à elle…

Dans un coin de la grande salle, Lehïlia observait tout ce beau monde qui danser comme des fous. L’heure était vraiment à la joie et à la bonne humeur, mais elle n’avait pas vraiment envie de danser. Que faisait-elle là alors ? Tout simplement car elle aimait beaucoup les coutumes des Hommes, et aimait encore plus pouvoir les voir en directe. Voilà la raison de sa venue ici. C’est alors qu’elle remarqua l’arrivée d’une femme particulière. Elle avait des ailes – c’était donc une ange – mais des ailes multicolores ! C’était magnifique et en même temps assez étrange. Naturellement curieuse, la Sirain prit un verre de cocktail puis se dirigea lentement et en feignant de ne pas avoir de but précis pour se retrouver bien vite aux côtés de l’étrange femme.

« Je trouve cela plutôt intéressant, les bals. Plein de vie et de joie. »

Elle regarda alors l’ange droit dans les yeux.

« Je me nomme Lehïlia, et vous petit ange ? »

Bien sûr, un ange était très reconnaissable. Une Sirain lorsqu’elle était hors de l’eau… Beaucoup moins. Mais le physique inhabituel de Lehïlia pouvait laisser quelques questions quant à sa race, voir même pour les plus attentifs, une allusion directe au peuple des Sirains. Comment l’ange va-t-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalyesta-rpg.forumactif.org/
~Je me nomme~

avatar
Noob

Messages : 21
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 24
Localisation : La Source / Le Bal des Dragons

MessageSujet: Re: Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]   Sam 13 Avr - 21:31

Taivas se déplaçait beaucoup, ces derniers temps. Elle ne restait jamais en place, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait aucune ancre, et qu'elle ne ressentait en aucun cas le besoin de se poser. Elle n'était pas nostalgique du temps où elle vivait à la cité des anges. Elle n'avait jamais comprit pourquoi elle ressentait ce besoin de ne pas être ange, de ne pas être reconnue comme telle par les siens. Elle ne savait pas vraiment quand l'idée lui était venue à l'esprit pour la première fois, elle dirait plutôt que c'était une évolution de sa façon de penser. Elle voulait parcourir le monde, être libre. Les responsabilités ne lui faisaient pas peur en elle-même, mais les responsabilités qu'on voulait lui imposer, si. Elle refusait qu'on l'oblige à être chasseuse, diplomate, guerrière, ou même conseillère. Elle voulait explorer et découvrir qui elle était. Comprendre pourquoi elle était la seule ange - à sa connaissance et à la connaissance de ses parents, de son entourage, et de la totalité des anges de la cité - à posséder des plumes exotiques. Cette particularité ne lui avait porté aucun préjudice quant à ce que les autres anges pensaient d'elle, mais elle l'avait forcé à envisager les choses sous un autre angle. Elle ne voulait pas être comme eux, lisses, souriants. Elle haïssait cela.

Depuis qu'elle s'en était prise à son père et qu'elle avait fuit, elle se découvrait, se redécouvrait plutôt. Elle commençait à comprendre les motivations profondes qui l'avaient poussé à ne pas apprécier sa vie passée. Elle commençait à se dire qu'elle devait sans doute avoir un bon fond, comme bon nombre de ses frères et sœurs, mais que celui-ci était plus neutre que bon, ou alors qu'un sentiment de distance le neutralisait quelque peu. Elle n'avait effectuée que trois contrats pour le moment. Elle n'y avait trouvé aucun plaisir particulier, ni n'avait décelé au fond de son être la moindre trace de dégoût et de compassion. On lui avait demandé d'effectuer ses basses besognes, contre rémunération, ce n'était qu'un travail. Si elle n'avait pas accepté ses missions, d'autres l'auraient fait. Les jours de ces gens étaient comptés, dans tous les cas. Et tous finiraient pas mourir, que ça soit de sa main importait peu, cela aurait pu être quelqu'un d'autre, le hasard ou même la vieillesse. Elle devait bien avouer qu'elle restait souvent perplexe de ses réflexions, elle avait reçu une éducation d'ange, et comme tout ange, elle se devait d'éprouver compassion et respect pour la vie d'autrui. Seulement, elle ne voyait pas d'irrespect dans le fait de tuer, proprement, sur le coup, des gens qui auraient pu être torturés par d'autres mercenaires moins scrupuleux, qui faisaient ce métier pour le plaisir et la satisfaction de faire souffrir autrui.

Elle ne marchait pas souvent sur la route, préférant bien évidemment se servir de ses ailes. Cependant, elle ressentait le besoin d'avancer doucement, parfois, de se poser, de sentir la terre sous ses pieds. Elle avait l'impression de revenir à la réalité, de redescendre sur terre - sans mauvais jeu de mot. Là seulement, arrivait-elle à analyser sa pensée.

Et c'était sur une route quelconque - Taivas ne faisaient pas vraiment attention de l'endroit où elle se trouvait, ni de là où elle venait et encore moins du lieu vers lequel elle se dirigeait - qu'un messager, plutôt âgé - ce qui était surprenant, vint la trouver. C'était un ange. Ce qui signifiait que le message lui était envoyé de "là-bas". Il lui tendit le mot sans même la regarder, il n'avait pas besoin de lui demander confirmation quant à son identité, l'ange aux mille couleurs ne pouvait être personne d'autre qu'elle. Il s'envola, sans mot dire. On lui avait raconté son histoire, a priori, et les anciens avaient quelques soucis à accepter les rebellions des plus jeunes ... Taivis avait même entendu parlé d'un jeune ange qui aurait été exilé à cause de son orientation sexuelle, mais elle ne savait si c'étaient des rumeurs pour cacher plus gros scandale ou au contraire pour aggraver la situation et justifier cet exil. Quoi qu'il en soit, elle avait maintenant cette enveloppe entre les mains. Son nom y était écrit et elle aurait reconnu ce tracé mieux que quiconque: son père.

Nous n'excusons en rien votre acte, Taivas Valtakirja. Je suis maintenant dans l'incapacité de voler. Nous ne pouvions pas cependant ignorer l'invitation qui vous est faite. Trouvez donc, ci-joint, votre carton d'invitation au bal des dragons. N'ayez crainte de nous y rencontré, je suis encore convalescent et votre mère meurtrie. Votre frère est en mission. Les anges n'assistent pas souvent à cette célébration, mais comprenez que vous risquez d'y croiser nos cousins des six familles.

Taivas sourit. Le vouvoiement, un merveilleux moyen stylistique de lui montrer qu'elle n'était plus la bienvenue, ni dans la cité, ni dans leurs cœurs. Mais en ce qui concernait ce bal, elle avait toujours voulu y assister ... croiser tant de races différentes en un seul lieu, rencontrer des dragons. Il lui fallait attendre sa majorité cependant, pour faire partie de ces rares anges, chanceux et surtout très nobles bien entendu, ayant le privilège d'être conviés à la fête. Elle en faisait donc partie maintenant. Et elle ne comptait pas laisser passer cette occasion sous prétexte qu'elle pouvait y faire quelques mauvaises rencontres, croiser d'anciennes connaissances.

Lorsque le jour fut venu, elle se rendit donc au bal. Arriver en haut de cette montage était pour elle, comme pour tout être capable de voler, un jeu d'enfant. Il fallait bien plus que dix petites minutes de vol pour la décourager. Elle observa la salle. C'était une très grande salle, splendide. Éclairée par un nombre assez impressionnant de lustres, tous plus beaux les uns que les autres, la pièce était déjà bien remplie. Elle remarqua à l'opposé de la salle, deux anges, proches de son père. Ils la regardèrent un instant, mais détournèrent vite le regard. L'un d'eux la prenaient sur ses genoux et l'emmenait avec lui voler lorsqu'elle était enfant ... et, à vrai dire, elle n'éprouvait aucune nostalgie à l'égard de ce souvenir. Et elle était toujours aussi perplexe. Elle avait revêtu pour l'occasion une robe dans les tons bleus, d'inspiration plus ou moins militaires au vu des épaulettes.


C'est alors qu'une femme s'arrêta face à elle. C'était une jeune femme plutôt jolie, par ailleurs. Cependant il se dégageait d'elle quelque chose ... d'aquatique. Mais Taivas n'avait jamais rencontré de sirains de sa vie, elle ne voulait donc pas s'avancer. Elle fixait l'ange de ses yeux verrons. Mais Taivas s'en accommodait très bien. Elle ne tiqua que lorsque cette femme l'appela petit ange. Elle n'appréciait pas beaucoup la remarque.


Intéressants, en effet. Bien que ça ne soit pas tant pour la joie qui s'y trouve que pour la magnifique hypocrisie dont sont capables toutes ces personnes. Observez bien toutes ces personnes, et vous vous rendrez compte qu'il n'y en a qu'une poignée qui s'apprécie vraiment et qui s'amusent sans malice à cette fête. Taivas ... mon nom.

L'ange se saisit d'un verre que lui proposait un serveur. Bien qu'ignorant son contenu, elle le but d'une traite, se saisissant directement d'un deuxième verre qu'elle décida de boire plus lentement. Le liquide qui s'y trouvait n'était pas mauvais.

Êtes-vous accompagnée ? Peu sont venus seuls ... Il semblerait que l'on soit obligé d'avoir des relations pour exister par ici.

Taivas était elle-même étonnée du langage qu'elle tenait. Elle ne se savait pas si septique. Mais elle continuait à s'explorer, à explorer les méandres de son âme. À tenter de comprendre ce qu'elle était. Finalement, quand elle y réfléchissait bien, même si elle l'avait dit de manière un peu trop directe, le contenu de son discours n'était pas faux. Elle souriait dans le vide à présent, regardant de temps à autres la jeune femme qui l'avait accosté. Elle l'intriguait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Je me nomme~

avatar
Aventurier

Messages : 65
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 22
Localisation : Dans les fonds marins...

MessageSujet: Re: Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]   Mar 16 Avr - 18:00

L
’ange tiqua. Pourquoi donc ? Lehïlia avait beau retourné cette question dans tous les sens dans sa tête, elle ne trouva qu’une seule réponse plausible et adéquat : l’allusion à « petit ange », qui est un terme plutôt familier. Et qui peut être mal prit par beaucoup. Si elle n’avait pas conscience que cela aurait put blesser l’étrange créature, Lehïlia aurait sourit. Car cela l’amusait, les mimiques des Hommes – terme général propre à tout être vivant sur la terre. En faisait-elle elle-même ? Oui. D’ailleurs, son visage était même très expressif sur les pensées qu’elle avait derrière la tête. Sauf lorsqu’elle mentait, ou qu’elle était dans une situation délicate. Alors, dans ces cas-là, il ne vaut mieux pas qu’elle montre ses émotions.

L’ange prit alors la parole pour affirmer que ce bal était intéressant. Mais aussi pour souligner l’hypocrisie de beaucoup de personnes. Joie et Hypocrisie ne s’accordaient-ils donc pas ? L’on pouvait se montrer hypocrite, et s’amuser en même temps. L’ange enchaina sur un conseil. Celui d’observer les personnes autour d’elles pour constater qu’il n’y a que très peu de personnes « saines ». La Sirain fit un tour d’ensemble de ses yeux, et eut un sourire narquois. C’est vrai. Dans le regard. Beaucoup mentait sur leur « joie ». Mais c’est ce qui intéressait encore plus la jeune femme. C’est fou comme les Humains pouvaient avoir plusieurs facettes, et jongler avec elles avec une dextérité déconcertante.

Taivas. Le nom du « petit ange ». Lehïlia prit une gorgée de la liqueur qu’elle avait prit en chemin. Taivas. Elle se répétait le nom dans sa tête comme si elle avait peur de l’oublier. En vérité, elle tentait d’assimiler toutes les informations qui venaient en même temps dans son esprit. Taivas. Une ange aux multiples couleurs. Etrange femme. Langage raffiné. Elle semblait seule aussi. Elle en donnait l’air. Pas dans sa posture, mais dans son regard. Lehïlia pouvait voir dans son regard une solitude. Pas une profonde solitude cependant. Pas une solitude accablante. Une solitude… Provoquant du bien-être, si on veut. Taivas. Petit ange… La Sirain se dit que ce surnom lui allait plutôt bien !

Taivas reprit alors la parole pour demander à son interlocutrice si celle-ci était venue accompagnée. Elle ajouta une petite remarque bien avisée. Celle que pour être dans un tel milieu, il fallait avoir des… Contacts si on veut. La Sirain vida sa coupe d’un trait et la reposa sur un plateau qui passait par là. Alors, elle reprit la parole.

« Non, je ne suis pas venue accompagnée. Une invitation m’est parvenue bien étrangement. Je ne l’ai d’ailleurs pas crut de prime abord. Et pourtant me voici ici. J’ai parfois l’impression de vivre en dehors de cette… Société. Mais je trouve aussi intéressant de les voir vivre et parler. L’hypocrisie est particulièrement abondante certes, mais elle n’en reste pas moins un élément fondateur de cette intéressement et de leur… Personnalité. »

La jeune Sirain tourna alors le regard vers l’ange, un petit sourire amusé sur le visage. C’est vrai, elle pensait tout ce qu’elle disait. Elle n’avait pas un langage aussi soutenue que Taivas, mais cela ne l’empêchait pas de se comprendre.

« Enchantée de vous rencontrer Taivas. Je peux vous surnommer « petit ange » ? Je trouve qu’il vous va plutôt bien. »

Elle disait cela tout à fait sérieusement, bien qu’une lueur de malice traversa ses yeux. Non pas qu’elle s’attachait à la jeune ange. Juste qu’elle avait plus de facilité à parler avec elle qu’avec d’autres personnes. Et la proposition de la surnommer petit ange était là encore très sérieux. Si Taivas refusait, elle n’insisterait pas.

« Et vous, êtes-vous accompagnée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalyesta-rpg.forumactif.org/
~Je me nomme~
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse, vire-volte et souffre en silence [PV Taivas] [Fermé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde caché d'Anea :: Rp Terminés :: Rp Terminés du premier Event-